Festival Archipel 2021

20.04, 13h, Foyer de Sacha
Rencontres & discussions, Ici et pas ailleurs: site‑specific
Antoine Läng, Anouck Genthon

Un espace dans lequel on crée, par lequel on crée ou pour lequel on crée ? Un élargissement de la réflexion sur le lieu de diffusion d’une œuvre. Un questionnement sur la place que nous souhaitons donner aux éléments qui nous entourent.

20.04, 22h, Salon d’Ecoute
tangent + mek
Anna Kaisa Meklin, viole de gambe
Marina Tantanozi, flûtes
Anouck Genthon, violon

Les musiciennes de tangent + mek proposent un espace sonore ouvert. En densité ou en pointillé, les surfaces et structures sonores de ce trio acoustique oscillent continuellement entre bruit, bourdonnement et traces de musiques traditionnelles. Doucement mais sûrement, elles entraînent l’auditeur·rice à l’intérieur des sons, dans l’écoute d’un riche spectre sonore où le silence est toujours une option.

23.04, 18h, Salle des pas perdus
Insub.distances #5
Jürg Frey CH
Le poids d’ombre (2020) pour violon et viole de gambe

Pierre-Yves Martel, viole de gambe
Anouck Genthon, violon

De septembre à décembre 2020, Insubordinations monte le projet Insub.distances : une réponse directe au confinement et à l’arrêt soudain de toutes leurs activités. Ce sont donc quatre compositeur·rice·s suisses et quatre compositeur·rice·s internationaux qui sont invité·e·s à écrire des partitions originales, enregistrées ensuite par huit duos de musicien·ne.s en distanciation complète. Les pièces, enregistrées, filmées et diffusées en ligne, enquêtent sur les enjeux spécifiques de proximité et de distance dans un contexte où la mobilité artistique est devenue obsolète, mettant en évidence la nécessité de créer et d’échanger, au-delà des masques et des frontières fermées.

Les cordes émergent du silence avec une légèreté qui ne s’oppose pas à la profondeur de la musique de Jürg Frey. Le duo donne vie à une partition dont les longues notes évoquent parfois des mélodies.

Anouck Genthon