ABOUT

Anouck Genthon is violinist improviser and ethnomusicologist based in Geneva, Switzerland. Using the violin in both traditional and extended techniques, her work delves deeply into her own improvised language through sound experience. She is particularly interested in the process of listening, focusing on the listening experience be it with an electro-acoustic set up or while acting out a « listening walk ». Active in the field of improvised, experimental and contemporary music, she plays in varying contexts and projets and she is regularly touring with Mathias Forge, Pascal Battus, Jacques Demierre, AND, TANDEM, String Quartet Lebrat-Bosshard-Genthon-Schwab, Insub Meta Orchestra, Ensemble Un, Millefleurs, Ensemble Maât, Grand Chahut Ensemble.

Enriched by her double stance as musician and researcher (UdM Montréal / EHESS Paris), she likes transversal forms of research which can be connected to the sound poetry as to the theatre or to the dance. She co-performs the Jacques Demierre’s piece The languages came first. The country after. (w/Jacques Demierre, Anne-Laure Pigache). She performs a musical and poetic work with Jacques Demierre where voice and violin draw on the poetic expression of speech and on the sung poetry with the accompaniment by anzad (tuareg one string fiddle from Niger). She works with Troisième Rêve Théâtre – Cie Michel Tallaron in Les Voyageurs Nocturnes // Dans les marécages et sur la terre. She takes part of Batteries project, a collaborative artistic work within a military-natural site on Chartreuse mountains. She had worked with Company Nue on the soundtrack of the Enfant show (w/Liz Casazza, Gwenola Breton, Mathias Forge, Yoann Coste), and she had opportunity to be part of Grand Chahut Collectif (Titine Orchestra, Chahutonnerie), Grand Fou Band (Jean-Marc Foussat), Laborintus X (L’Ours Blanc & @ppt), In C Lounge (Ensemble Vide).

She is the author of Musique touarègue. Du symbolisme politique à une singularisation esthétique (L’Harmattan, 2012) on the singuarization process of tuareg contemporary ishumar music in Niger. She has subsequently been invited to present her work on radio broadcasts Imidiwan (Radio Dzaïr Sahara), Sur Ecoute (France Culture), PM (Radio-Canada Première).


Anouck Genthon est violoniste improvisatrice et ethnomusicologue. Portant une attention particulière au sonore et à la qualité de présence à l’écoute, son travail se fonde sur l’élaboration de son propre language improvisé à travers l’expérience du son. Jouant dans des contextes variés à la croisée des musiques improvisée, expérimentale et contemporaine, elle est active dans différents projets et tourne régulièrement en duo avec Mathias Forge, Pascal Battus, Jacques Demierre, AND, en trio avec TANDEM, en quatuor à cordes acoustique et électroacoustique (w/Soizic Lebrat, Patricia Bosshard, Marie Schwab + AMEG) et en grands ensembles avec Insub Meta Orchestra, Ensemble UN, Ensemble Maât, Millefleurs, Grand Chahut Ensemble.  

Enrichie par sa double posture de musicienne et chercheure (UdM Montréal / EHESS Paris) elle aime à s’engager dans des formes de recherche transversales pouvant être liées à la poésie sonore comme au théâtre ou à la danse. Elle co-interprète la pièce The languages came first. The country after. de et avec Jacques Demierre, Anne-Laure Pigache. Elle mène un travail poétique et sonore en duo avec Jacques Demierre où voix et violon s’inspirent tant de l’expression poétique de la parole sonore que de celle du chant associé à l’anzad dans la musique touarègue. Elle travaille auprès de la Cie Michel Tallaron – Troisième Rêve Théâtre au sein des créations Les Voyageurs Nocturnes et Dans les marécages et sur la terre et intègre le projet Batteries, opération artistique sur site militaro-naturel en Chartreuse. Elle a travaillé avec la Cie Nue sur la création de la bande sonore du spectacle Enfant (w/Liz Casazza, Gwenola Breton, Mathias Forge, Yoann Coste), et a eu l’occasion de participer aux créations du Grand Chahut Collectif (Titine Orchestra, Chahutonnerie), Grand Fou Band (Jean-Marc Foussat), Laborintus X (L’Ours Blanc & @ppt), In C Lounge (Ensemble Vide).

Elle est l’auteure de l’ouvrage Musique touarègue. Du symbolisme politique à une singularisation esthétique (L’Harmattan, 2012) portant sur le processus de singularisation de la musique contemporaine touarègue ishumar au Niger. Elle fut invitée à l’occasion de cette parution à des entrevues radio pour les émissions Imidiwan (Radio Dzaïr Sahara), Sur Ecoute (France Culture), PM (Radio-Canada Première), ainsi qu’à des publications pour le magazine Mondomix, le journal Libération, le Label Reaktion (Livret du Cd Agamgam 2004 de Bombino) et le colloque de la 3e Rencontre Internationale de l’Imzad (Algérie). 


Contact : anouck[dot]genthon[at]hotmail[dot]fr

© Patrick Kessler