about

©Raphaëlle Mueller

Née en France et vivant en Suisse, Anouck Genthon est violoniste. Ses réalisations musicales portent une attention singulière au son et à l’écoute. Elle explore les potentialités de son instrument tout en développant un langage personnel nourri d’improvisations et d’écritures. Elle collabore avec Jacques Demierre, David Meier, Lionel Marchetti, Antoine Läng, Ed Williams, Mathias Forge, le trio tangent+mek, le quatuor LGBS, Le Un, Insub Meta Orchestra et le Grand Chahut Ensemble.

Son intérêt pour le sonore s’exprime aussi par des dispositifs intégrant la marche in situ. A l’écoute de l’environnement, elle développe son travail à partir des conditions de propagation du son et de sa perception (Song walk with me w/Antoine Läng, Notice w/Mathias Forge).

Ethnomusicologue de formation, elle retient dans son jeu les traces des musiciens ishumar touaregs qu’elle a côtoyés. De cette imprégnation sont nés les projets azel, en solo, et teyerit, avec Jacques Demierre, où voix et violon s’inspirent de la poésie sonore européenne et de la tradition vocale et instrumentale touarègue. Les liens entre musiques traditionnelles et musiques expérimentales n’ont de cesse d’attiser sa curiosité. Dans Le Recueil des Miracles, pièce de Louis Schild en collaboration avec Anne Gillot, Laurent Estoppey, Laurent Bruttin, Antoine Läng et David Meier, elle explore certaines composantes sonores spécifiques à la tarentelle du sud de l’Italie. 

Intéressée par les musiques électroacoustique et électronique, elle prend part à différents projets de création en tant qu’interprète, compositrice et improvisatrice, dans la pièce « Phasme » (avec Lionel Marchetti), « Entre-temps » de Patricia Bosshard (avec Olga Kokcharova, Luc Müller, Quatuor LGBS), et dans la forme augmentée du Quatuor LGBS (avec suivant les contextes Nicolas Sordet, Claude Jordan, Thierry Simonot, Diemo Schwarz).

La démarche collective est très présente dans son travail, elle s’implique dans plusieurs grands ensembles, le Grand Chahut Collectif, Insub Meta Orchestra, Le UN, dans les entités artistiques @ptt et Insub. à Genève, ainsi qu’au sein de la Fédération Genevoise des Musiques de Création.

Ses concerts la conduisent régulièrement à parcourir l’Europe, les Etats-Unis, le Canada et la Russie, et son travail est édité chez Newwaveofjazz, Another Timbre, Confront Recordings, Pan y rosas discos, UNRec, Insub. Records, Le petit label, Thödol. Elle est l’autrice des ouvrages “Fictation” (Gamut, 2020) et “Musique touarègue. Du symbolisme politique à une singularisation esthétique” (L’Harmattan, 2012).

©Binta Kopp
Anouck Genthon